Domaine d'Appérault (branche cadette d'Offémont)

Domaines de Meaux et de Melun
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Escapade en terre meldoise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Blanche

avatar

Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 11/08/2008

Feuille de personnage
Rôle meldois: Dame de Compagnie
Age: 17

MessageSujet: Escapade en terre meldoise   Sam 6 Sep - 10:27

L’heure de son premier moment de liberté été venu. Le vicomte lui avait dit qu’elle pouvait disposer de son après midi comme il lui plaisait. Le choix de l’activité ne fut pas difficile à trouver. Immédiatement, elle pensa à sa jument et à son envie de galoper.

Blanche avait obtenue, dès son arrivée, l’autorisation de sortir du château pour aller chevaucher, sous réserve qu’elle ne parte pas seule. Il lui faudrait donc demander à Adémar une escorte. Avec un peu de chance, il jugerait la tâche peu gratifiante et resterait jouer au dé avec sa troupe. Du moins c’est ce qu’elle espérait depuis sa première rencontre avec lui. Il lui avait paru si désagréable. Enfin elle verrait bien qui il allouerait à cette affaire.

Elle avait demandé à Gautier de faire prévenir Adémar. Non pas qu’elle voulait disposer de Gautier comme d’un homme à son service, mais elle lui avait expliqué vouloir éviter de remonter dans cet endroit crasseux et où l’odeur, plus que masculine, était fort désagréable. Elle pendant ce temps irait préparer sa jument. Surement à l’aide de Gauvin. Il semblait simple et pourtant avoir grandes connaissances en matière de chevaux. Ainsi, alors que le Vicomte était censé traiter les affaires de ses terres, disposait elle de l’ensemble de ses gens pour pouvoir prendre son moment de liberté.

Blanche Arrivée à l’écurie, Elle n’avait pas revu Gautier pour savoir si, côté escorte, il y avait quelconque empêchement à cette sortie. Elle entra donc dans l’écurie et interpella Gauvin.


Bonjour Gauvin, il est temps de dégourdir les pattes de ma jument. Ça ne fait que trop de temps qu’elle n’est pas sortie. Elle ne vous cause pas de soucis j’espère ?

Elle se dirigea en même temps vers sa bête. Son poil brun luisait, elle avait été bien soignée depuis son arrivée. Le maître des écuries y avait veillé…quoiqu’il faille bien admettre que tous les chevaux semblaient en très bonne forme. Elle s’approcha d’elle en la caressant puis vint se caler contre son encolure.

Alors ma belle, tu es bien ici… mieux qu’à Villemareuil, même si tu ne sorts pas autant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gauvin
Serviteur
avatar

Nombre de messages : 23
Localisation : Meaux ; Les Ecuries
Date d'inscription : 17/12/2005

Feuille de personnage
Rôle meldois: Maître d’écurie
Age: 36

MessageSujet: Re: Escapade en terre meldoise   Dim 7 Sep - 20:24

L'odeur du foin, le bruit reposant des chevaux mangeant ou soufflant, c'était celà le paradis de Gauvin.


Eh ! Tout doux ! Tu lui fais un trou là ! Va pas me l'abîmer ! Tu fais pas comme il faut ! Regarde !

Gauvin s'empara alors de la brosse au poil dur et se mit à panser l'animal en faisant des gestes circulaires qui allaient en s'agrandissant. Gestes sûrs, énergiques et pourtant si tendres. Le cheval, qui un instant plus tôt mettait les oreilles en arrière, les avait redressées, confiant, et mastiquait, à présent, goulûment son avoine.

Bonjour Gauvin, il est temps de dégourdir les pattes de ma jument. Ça ne fait que trop de temps qu’elle n’est pas sortie. Elle ne vous cause pas de soucis j’espère ?

Voyant la jeune et ravissante Blanche arriver, il alla poser la brosse, fit sortir l'incompétent apprenti de la stalle:

Va, j'ai fini avec lui pour aujourd'hui. Occupe-toi don' à remplir leur baquet d'eau fraîche !

Puis il se dirigea vers la jeune femme, s'essuyant vivement les mains sur son pantalon. C'est tout sourire qu'il accueillit Blanche.

Bien le bonjour douce enfant ! Quel bon vent vous amène ? Ah, je vois ! L'appel du galop ! Rien de tel pour se détendre ! Cet ange ? Me causer du soucis ? Et de partir à rire. Si il est un cheval des plus délicieux, c'est bien la vôtre ! Je suppose que vous voulez la seller vous-même ? Je vais vous amenez le nécessaire.

En disant ces mots, il s'éloigna, laissant ainsi la jeune femme à ses retrouvailles. Et ce ne fut que quelques minutes plus tard qu'il revînt la selle dans les bras, suivi d'un garçon d'écurie chargé comme un mulet: bride, matériel ...

Tenez, si vous avez besoin de quoique ce soit, faites-moi signe. Je suis dans la stalle voisine !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inapperaultspero.forumactif.com
Adémar
Officier
avatar

Nombre de messages : 27
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 15/05/2008

Feuille de personnage
Rôle meldois: Capitaine de l’Hôtel
Age: 28

MessageSujet: Re: Escapade en terre meldoise   Lun 8 Sep - 17:49

Bonjour damoiselle !

Adémar s’était glissé discrètement près de Blanche et profita de ce qu’elle était occupée à préparer sa monture pour la surprendre. C’est une chose qu’il aimait faire, surprendre les dames ; et ce n’était que le commencement pour elle.

En fin de matinée, il avait reçu un billet de Gautier lui demandant de préparer une escorte pour Blanche. Il avait pris du repas pour y réfléchir. Et non, il avait eu beau retourner la chose dans tous les sens, il n’y avait – comme par hasard – aucun garde de l’hôtel disponible à part lui. Elle n’aurait de toute façon pas pu trouver compagnie plus agréable. Il avait pris un repas frugal pour chevaucher léger – c’est surtout après qu’il avait faim. Puis, après s’être assuré qu’aucune patrouille ne viendrait croiser leur chemin, il s’était rendu aux écuries.

Le capitaine était resté pendant un court instant à l’entrée des écuries sans se faire remarquer. Il avait simplement regardé la jeune femme qui s’affairait autour de sa jument. Il était un homme de terrain et les femmes qui mettaient la main à la pâte lui avaient toujours plu ; surtout quand elle savait rester élégante. Les crasseuses non merci !

Enfin il s’était faufilé jusqu’à elle à pas de loups. Le sourire aux lèvres, fièrement appuyé contre les planches qui délimitaient la stalle, il l’avait alors saluée :


Bonjour damoiselle !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blanche

avatar

Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 11/08/2008

Feuille de personnage
Rôle meldois: Dame de Compagnie
Age: 17

MessageSujet: Re: Escapade en terre meldoise   Lun 8 Sep - 22:46

Blanche n’avait répondu à Gauvin que par un signe de tête et un large sourire. Elle continua de caresser sa jument le temps qu’on lui mène le matériel. Une fois tous les équipements mis à dispositions, elle s’attela à la tâche. Elle avait un rituel avec sa jument. D’abord un coup de brosse, puis, seulement, la selle pouvait être placée, avec beaucoup de douceur. Sa jument, même si Gauvin la trouvait douce, ne se laissait pas apprêter facilement. Un mauvais souvenir pour elle qui fut longtemps maltraitée.

Elle s’apprêtait à passer les rênes quand une voix l’interpella, elle sursauta de peur et se retourna violemment prête à gifler l’homme. Elle stoppa sa main s’apercevant qu’il s’agissait d’Adémar. Un juron s’étouffa dans sa bouche


Adémar… j’aurais du m’en douter ! Ça ne sera que la deuxième fois que vous évitez une gifle. Je suppose que c’est vous que vous avez désigné à la corvée ?

Sans prêter plus attention au capitaine, elle fini de parer sa monture. Elle du d’abord la calmer. Le sursaut de sa maitresse l’ayant quelque peu effrayée. Elle sortit ensuite de l’écurie.

Merci Gauvin, je la ramène bientôt, chevaucher lui fera le plus grand bien. Puis elle regarda négligemment Adémar.

Je vous attends capitaine. Et sans attendre elle se mit en selle. Mais prenez garde, la troisième fois sera la bonne !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adémar
Officier
avatar

Nombre de messages : 27
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 15/05/2008

Feuille de personnage
Rôle meldois: Capitaine de l’Hôtel
Age: 28

MessageSujet: Re: Escapade en terre meldoise   Mer 10 Sep - 19:30

Une main fendit l’air en direction du visage d’Adémar, il était prêt à la saisir, elle s’arrêta subitement et s’éloigna de lui. Il avait réussi son effet … ou l’avait complètement raté. Comment savoir si elle lui en voulait ou si elle se mettait sur la défensive pour pouvoir mieux succomber par la suite.

Et oui je n’ai trouvé aucun volontaire, quand ils ont su que c’était vous … enfin bref je vais être obligé de vous accompagner.


Puisqu’elle jouait l’indifférence, il se détourna d’elle et héla Gauvain.


Dis, tu pourrais m’seller un cheval. Çui-là, il fera l’affaire.


Il revint s’appuyer nonchalamment contre le mur, observant les moindres gestes de la jeune femme. Depuis son arrivée à Meaux, il n’avait pas rencontré de personne plus charmante, de proie plus attrayante. Il avait espéré que les choses s’améliorent avec la fin du deuil, mais il ne s’attendait un changement si soudain. Le château avait repris des couleurs, la ville aussi ; et des visages nouveaux faisaient leur apparition, bien sûr accompagnés de leur lot de mystères, d’interrogations et de rumeurs. Rumeurs dont Adémar n’avait cure puisqu’il savait tout. En tant que responsable de la sécurité du château, et donc du Vicomte, il entretenait des oisillons qui venait lui chanter tout ce qu’ils avaient vu ou entendu et surtout il connaissait les moindres recoins de l’hôtel, même les plus secrets – il n’y avait guère que son seigneur pour en savoir plus. La jeune noble acheva de préparer son cheval ; dans le même temps Gauvin avait habilement et prestement sellé et harnaché le canasson désigné par le capitaine. Blanche remercia le maître des écuries – quelle étrange idée ! – et se dirigea vers la cour.

Je vous attends capitaine.


Adémar tira son cheval à l’extérieur et monta en selle.


J’ai toujours su que vous m’attendiez … Sourire de défi … Ne soyez donc pas si impatiente. *Quant à la troisième fois, espérons qu’elle soit la bonne.*

Il fit avancer sa monture à la hauteur de la cavalière et posa sur elle un regard amical pour calmer un peu le jeu. Il devrait très probablement jongler entre la provocation – naturelle et irrépressible chez lui - et la courtoisie dont il savait faire preuve quand il le fallait.

Alors, où voulez-vous aller ?

Question sans intérêt, puisqu'elle ne connaissait pas le domaine, mais sait-on jamais le Vicomte l'avait peut-être conseillée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blanche

avatar

Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 11/08/2008

Feuille de personnage
Rôle meldois: Dame de Compagnie
Age: 17

MessageSujet: Re: Escapade en terre meldoise   Mer 10 Sep - 22:09

Blanche regarda sans grand intérêt Adémar, haussant les épaules à ses remarques. Là seule chose qui la préoccupait était de pouvoir chevaucher.

Ne vous sentez pas obligé d’être désobligeant avec de pseudos sous entendu. Vous m’êtes indifférent. Quand à notre destination, je vous en laisse seule juge, vous savez très bien que je ne connais pas la campagne meldoise. Ça ne m’enchante guère, mais je dois m’en remettre à vous.

Elle talonna le flanc sa jument qui commença à avancer dans la basse courre. Il lui tardait de se retrouver hors de la ville. Loin des bruits de celle-ci, des rumeurs, des charges qui étaient siennes. Un peu de liberté. Elle ferma un instant les yeux et commença à rêver à cet instant. Ils passerent les gardes de l’entrée, ce qui lui rappela à leurs injonctions la présence d’Adémar. Personne ne voulait sachant que c’était elle… Et en plus il mentait mal. Négligemment, elle détacha ses cheveux qui étaient maintenu par une seule épingle savamment plantée. Elle remua deux fois la tête pour les rendre libres du reste du chignon et accrocha l’épingle à son corsage.

Elle se souvenait encore les recommandations qu’avait faites Gautier lors de sa présentation. Elle savait aussi que les bruits de couloir ne s’était pas tu pour autant. Il était vrai que Blanche était proche du Vicomte, mais comme une pupille l’est de son tuteur. Adémar en savez surement beaucoup sur ce qui se disait. Il ne tenait qu’à elle d’en avoir une idée grâce à lui, ça ne serait pas choses aisées. Elle regarda alors le Capitaine et lui fit un petit sourire narquois, et reprit :


Autant jouer franc jeu, je ne suis guère contente de faire cette sortie avec vous. Mais vous semblez le plus évolué de vos hommes. Elle avait particulièrement appuyé sur le terme évolué. Mais je sais que vous avez des choses à m’apprendre sur les bruits de Meaux. J’ai grand besoins de rire. Alors Capitaine, où allons nous ? J’ai du temps, je veux en profiter pleinement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Escapade en terre meldoise   

Revenir en haut Aller en bas
 
Escapade en terre meldoise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wouha Pandawa terre level 60/Full xP en Pano
» Nouveau spot? [Xp panda terre, eau, et air]
» Un panda feu/terre lvl 80 va naître
» Kipolata Panda Terre 16x
» CaC pour bi-élément feu/terre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine d'Appérault (branche cadette d'Offémont) :: Vicomté de Meaux :: Le château de Brie :: La basse cour-
Sauter vers: