Domaine d'Appérault (branche cadette d'Offémont)

Domaines de Meaux et de Melun
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Arrivée des plus incongrues

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Onaël
Famille
avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Arrivée des plus incongrues   Mer 2 Jan - 18:17

Un coche portant des armes singulières,mais dont l'une qui les composait appartenaient à des terres du Vicomte se profila à l'horizon,et entra dans la Basse cour à une allure modérée.
Elle avait connu plus long voyage,mais celui ci,lui avait paru interminable de par l'inconnu des terres qu'elle avait traversée.
La tête passée dans l'ouverture,elle vit appraitre à ses petits yeux les terres puis le chateau ,imposant,paraissant immense pour elle.
Une réprimande teintée d'inquiétude et insistante de Jeanne la fit se rasseoir convenablement,manquant sans doute des détails qu'elle aurait bien le temps de découvrir ces prochains jours.

Une appréhension monta en elle.Et si le Vicomte ne souhaitait pas la voir,ou s'encombrer d'elle? Après tout,son départ fut precipité,sur les ordres de sa mère,qui devait se mettre en chemin avec le Baron,et qui lui avait expliqué qu'elle serait plus rassurée de la savoir auprès du Vicomte de Meaux.
Siva lui avait longuement expliqué combien cet homme veillerait bien sur elle.Qu'il la prendrait provisoirement sous son aile,comme il l'avait fait par le passé pour elle.Pourquoi?Sa mère avait laissé un long silence avant de le briser en priant sa nourrice de préparer leurs affaires,sans plus de précisions.

Onaël baissa les yeux sur le pli qu'elle tenait précieusement dans ses mains,afin qu'il soit remis au Vicomte.le scel était intacte,et son contenu inconnu de la petite fille.Nombre de questions l'avait taraudées durant le trajet à ce sujet.Là aussi sans aucunes réponses.

Le coche fit enfin halte.Onaël senti son estomac se nouer,sans vraiment savoir pourquoi.Elle avait apprecié cet homme avec qui elle avait discuté à Chailly,une fois,mais elle ne le connaissait pas vraiment.Sans doute que de savoir qu'elle passerait des semaines dans ces grands murs,avec lui,pesait sur son ventre.
Elle entendit quelques bribes de voix,citant son nom,avant que la porte du coche ne s'ouvre.Une silhouette aux couleurs de Meaux fit son apparition,et l'invita à descendre.

Ses petits pieds touchèrent le sol,et malgré sa petite taille,Onaël fit ce que sa mère lui avait conseillé.Se redressant bien droite,alors que Jeanne descendait,elle tendit le pli,et éclaircit sa voix pour qu'on l'entende bien

Ce pli doit être remis au Vicomte de Meaux et de Melun au plus vite.

Elle hésita avant de reprendre

Je sollicite aussi l'hospitalité le temps que les chevaux soient reposés, si le Vicomte devait être absent.

L'homme lui adressa un hochement de tête pour toute reponse,et parti vers le château.Onaël espérait qu'il allait trouver le Vicomte.Rien que de penser qu'il ne fut pas ici,et qu'elle devrait repartir,l'épuisait.Elle remonta le col de son petit mantel pour se garder de la fraicheur de l'air,tandis que l'attelage était mené aux ecuries
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SanAntonio d'Appérault
Châtelain
avatar

Nombre de messages : 1064
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 08/11/2005

Feuille de personnage
Rôle meldois: Seigneur Châtelain
Age: 56

MessageSujet: Re: Arrivée des plus incongrues   Jeu 3 Jan - 22:07

Une nouvelle journée avait débuté. L'enterrement avait été fait, à Sens, fermant ainsi une page de l'histoire du châtelain. D'époux, il devenait veuf. Il avait prit l'habitude de vivre seul, loin de son épouse, mais la savoir partie rejoindre la Très-Haut lui laissait un goût étrange. Etrange comme la disparition d'une personne peut vous affecter alors que son absence ne le faisait pas. Dans ses appartements, transformés en bibliothèque pour la journée, avec des documents à signer, ainsi que le testament de son épouse - non, de sa défunte épouse - qu'il fallait tâcher de règler. Elle avait souhaité que certaines de ses affaires soient données à certaines personnes, il fallait suivre les dernière volontés. Et celà était prenant, mine de rien. Enfin, il avait bien de quoi s'occuper pour l'hiver, et bénéficiait toujours de la compagnie de Sevria, qui était finalement revenue, après l'enterrement, à Meaux. Sans doute y trouvait-elle le repos dont elle avait besoin.

Présentement, elle n'était pas à ses côtés, et il triait de la paperasserie, au chaud, profitant aussi de la cheminée pour détruire des documents inutiles. On vint alors le déranger. L'espace d'un instant, le châtelain se demanda si un domestique brûlait aussi bien qu'une bûche de bois sec, puis il se ravisa, prit la lettre et congédia le serviteur. Il regarda le scel, Siva. Il valait donc mieux ne pas jeter la lettre dans la cheminée. Il fit sauter le morceau de cire rouge et commença la lecture :


Citation :
Cher Vicomte,mon père,

C'est avec embarras,et empressement,que j'ai du écrire ces quelques mots.En effet,il y a quelques temps,vous m'aviez proposé de faire venir ma fille sur vos terres,et j'avais accepté,attendant que vous soyez remis de votre voyage.
Le deces et l'enterrement de votre épouse entre temps,ne vous a sans doute pas permis de le proposer a nouveau,et a moi non plus.

Cependant,je dois prendre ce jour la route avec mon époux,le Baron de montmirail,l'arme a la ceinture,afin de l'aider a laver l'affront qui fut fait a notre nom.Les temps troublent que semble traverser notre Duché,et l'inquietude me tenaillant,quand aux rumeurs venant du Sud de Conflans,me contraignent a ne souhaiter qu'une chose,partir en sachant que ma fille,ma chair,sera en sureté.
C'est pour cela que je vous ecris,et que le messager qui vous remettra ce message n'est autre qu'Onaël.
J'execre cette methode,mais n'en est guère le choix.Aussi,je vous demande de bien vouloir veiller sur elle,en attendant mon retour.

Je ne vois pas aupres de qui d'autre,elle trouvera securité et protection.Ce n'est pas en tant que vassal que je vous présente cette requête,même si Onaël vous présente cela comme je le lui ai dit,mais bien en tant que fille.

En espérant qu'Aristote exauce mes prières et me permette de revenir saine et sauve sur mes terres.D'ici là,qu'il veille sur vous deux.

Votre fille dévouée,

Siva.

Qu'il avait bien fait de ne pas jeter la lettre. Immédiatement il prit une feuille encore sans encre, et commença à répondre à Siva. Puis, il se ravisa. Non, elle était partit en Orléannais, etne recevrais donc pas la lettre, par contre Onaël attendait. Dans le froid sans doute. Pauvre petite. Il jetta la feuille dans la cheminée, passa un mantel sur ses épaules et sortit de ses appartements, passa dans la grande salle du château, descendit les escalliers et s'en fut directement à la cour, où il trouva la petite fille. La sienne. Bien que par double naissance illégitime, elle portait son sang. Le seul ennui est qu'il ne savait guère comment s'y prendre avec elle. Que savait-elle exactement des liens qui l'unissait à Siva ? Comment voyait-elle le vieux sage vicomte ?

- Bonjour, jeune demoiselle. Je te souhaite la bienvenue à Meaux, en espérant que tu t'y plaise en attendant que ta mère ne revienne. Ne restons pas là, tu pourrais prendre froid, et moi aussi. Allons donc faire un tour aux cuisines, le temps que l'on fasse préparer une chambre pour toi. Et tu pourra même grignotter un morceau si d'aventure tu as faim.

Ce faisant, il indiqua le chemin des cuisines, par là où il était venu en fait - les cuisines formant le rez de chaussée du logis seigneurial qui comprend la chambre seigneurial et la grande salle en son premier étage - une des rares pièces chauffées toute la journée et par conséquent fort confortable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inapperaultspero.forumactif.com
Onaël
Famille
avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Arrivée des plus incongrues   Jeu 3 Jan - 22:23

Onaël frissonnait,et jetait quelque regards impatients à sa nourrice.Son attention fût alors attirée par une silhouette faisant son apparition dans la cour.
La jeune fille ne pût réprimer un soupir de soulagement a la vue du Vicomte.Il était là,et à son accueil chaleureux dans les paroles,il ne semblait pas prendre ombrage de sa présence.
Onaël s'appliqua à répondre comme on le lui avait appris.Ces cours ou le mot "convenances" revenait sans cesse rabattre ses esgourdes de petites filles qui aurait préféré courir dans les jardins et bois...
Elle se reprit bien vite,pour ne pas partir dans de futiles pensées,et laisser un silence peu courtois s'installer.
Dans un sourire etirant ses petites levres,la demoiselle s'evertua à répondre,son ton hésitant parfois ,trop sans doute pensa t elle

Je vous remercie Messire Vicomte.Ma mère m'avait dit pouvoir compter sur votre hospitalité.

Suivant le Maître des lieux,Onaël ajouta

Le voyage ne fût pas long ,mais affamant!

A peine eût elle fini sa phrase qu'elle senti un leger chauffement envahir ses joues deja rosie par le froid.Génée,elle se maurigenna interieurement pour avoir laissé parler son estomac avant sa raison,avec tant d'enthousiasme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SanAntonio d'Appérault
Châtelain
avatar

Nombre de messages : 1064
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 08/11/2005

Feuille de personnage
Rôle meldois: Seigneur Châtelain
Age: 56

MessageSujet: Re: Arrivée des plus incongrues   Dim 6 Jan - 21:18

Affamant. En un mot, la jeune fille avait fait sourire, intérieurement, le châtelain. Il n'oserait se l'avouer, mais l'idée de devoir veiller, pour quelques temps, sur sa petite fille, lui donnait du baume au coeur, et c'est qu'il en fallait, en cette période. Ayla enterrée, c'était un pan de sa vie qu'il fallait laisser pour en reconstruire un. Et cette petite avait droit à un peu de l'attention du vicomte pour les années que lui laisserait le Très Haut. Marchant vers les cuisinles seigneuriales, il répondit à la chère petite :

Affamant ? Et bien nous allons pallier à ceci.

Ce disant, ils finirent par entrée dans les cuisines, chauffée par la grosse cheminée des cuisines. L'activité y était intense à chaque heure de la journée, maintenant une ambiance tempérée, afin que les gens du château puissent venir s'y réchauffer de temps en temps. Il mena la petite dans un coin des cuisines, où ils seraient plus à l'aise. Il invita sa nouvelle invitée à prendre place et fit quérir le queux, afin qu'il prenne commande de ce qui ferait plaisir à Onaël. Une pensée pour Sevria, se demandant où elle pouvait bien se trouver à l'instant présent, puis son regard se posa sur la petite fille. Sa petite fille. Et tout s'effaça. Il la laissa aux soins du queux, se contentant de l'observer, attendri.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inapperaultspero.forumactif.com
Onaël
Famille
avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Arrivée des plus incongrues   Lun 7 Jan - 5:05

Onaël avait suivit le Vicomte jusqu'aux cuisines.Le fait qu'il n'ai pas semblé trouver sa remarque impolie la rassérena un instant.
Prenant place,se débarassant de son Mantel dans la piece chauffée suffisament,la demoiselle eût à peine le temps de s'asseoir que le Queux attendait déjà de savoir quoi leur apporter.
Onaël n'arrivait pas à se faire à ce genre de choses,même si à Chailly la cuisine aussi se pliait à ses envies,sa mère lui avait appris a tout apprécier,lui ressassant sans cesse que tous n'avait pas sa chance,et que le Très Haut et le Vicomte avait veillé sur elles pour cela.

La petite fille se frotta le menton d'un air dubitatif un instant,puis se redressa pour lui répondre que des mets simples et nourrissants lui iraient très bien.

Une fois le queux parti sur sa quête,Onaël prit conscience du regard que posait le Vicomte sur elle.Elle baissa alors les yeux intimidée par la taille et la prestance qui se dégageait de cet homme,et son regard aussi doux fusse t il.Ne sachant trop quoi dire,elle décida tout de même de briser le silence qui venait de s'installer

J'espère que ma présence ne vous importune pas,Vicomte.Ma mère m'a dit que vous étiez la seule personne en qui elle saurait mettre ma vie entre les mains aveuglément en ce bas monde.
Je ne souhaite pas changer vos projets,aussi,je me ferais discrète durant mon séjour pour ne pas vous importuner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SanAntonio d'Appérault
Châtelain
avatar

Nombre de messages : 1064
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 08/11/2005

Feuille de personnage
Rôle meldois: Seigneur Châtelain
Age: 56

MessageSujet: Re: Arrivée des plus incongrues   Lun 7 Jan - 20:38

Le châtelain n'écoutait guère ce qui se disait, l'esprit ailleurs. Il s'assit sur un banc, en face de son invitée. "Vicomte". Laissant de côté des rèveries inutiles, il écouta attentivement la jeune demoiselle. Il souria - intérieurement toujours - lors la petite évoqua sa mère. Et les mots qu'elle dit touchèrent droit au coeur du vicomte. Il en avait presque oublié que quelques jours auparavant, sa défunte épouse avait été enterrée. Il la laissa achever, avant de reprendre.

M'importuner ? Certes non, le château est bien vide, les promenades à cheval me sont déconseillées, et la saison étant ce qu'elle est, il m'est plus sage de rester à l'abri de ces murs. Ainsi, un peu de compagnie n'est pas pour me déplaire. Il est juste dommage que tu vienne en cette triste période, tu ne pourra guère profiter de la Brie meldoise, des jardins fleuris, ou de la Marne. Mais au moins tu sera en sécurité.

"Bien plus que ta mère en tout cas. Prions pour qu'il ne lui arrive rien..." pensa le vicomte, sans toutefois oser en parler à voix haute, la dernière chose à faire étant d'inquièter la jeune enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inapperaultspero.forumactif.com
Onaël
Famille
avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Arrivée des plus incongrues   Mar 8 Jan - 12:07

Onaël écouta le Vicomte,tout en se préparant une tartine de pain sur laquelle elle posa de la viande qu'on venait de leur apporter.
Elle allait mordre à pleine dent dedans quand SanAntonio parla de "triste période" .Faisait il référence à l'enterrement récent de son épouse de façon dissimulée,ou à l'Hiver de façon sincère?
Onaël hésita à continuer son geste,et mis à l'écart momentanément sa tartine,pour poser sur lui un regard comme elle en avait posé sur sa mère durant des semaines,mélant tristesse et compassion.
Si elle avait été plus grande ,sans doute se serait elle tût,mais la jeune fille était bien trop bavarde encore,et trop franche sans doute.
La seule idée qui lui vint en tête ne fût peut être pas la meilleure,comme elle ne connaissait pas cet homme,mais ce fût la plus spontanée.
Onaël se leva et se plaça près du Vicomte,posant sa petite main sur le bras de l'homme qui semblait si las,et jetant un rapide coup d'oeil alentours pour s'assurer que ,ni sa nourrice,ni les gens de la cuisine ne l'écoutait ,elle se pencha vers lui pour lui glisser quelques mots

Messire,je sais ce que votre coeur peut ressentir.J'ai perdu mon Père,si cher à mon Coeur,et la douleur est encore vive parfois,malgré le temps.Je compatis à la vôtre et à celle du rappel de votre épouse auprès de notre Seigneur.

Onaël conclut ses paroles d'un sourire de circonstance,peu marqué,pour ne pas offenser son hôte,juste lui faire comprendre que pour l'instant il n'était plus seul.Et regardant à nouveau la pièce,retourna prendre place,et sa tartine,ajoutant d'une voix plus audible avant de la porter à sa petite bouche

Si vous le voulez bien,j'aimerais revenir quand le Printemps égaiera vos terres,pour pouvoir profiter de ce que vous m'avez décrit

La parenthèse était close,et elle espérait vivement n'avoir pas blessé cet homme qui avait dû tant faire pour que sa mère le tint autant en estime.
Mais malgré les morales qu'on lui faisait,son innocence ne lui permettait pas encore de comprendre qu'il lui fallait apprendre à tenir sa langue parfois,seulement qu'il fallait esquiver les esgourdes de Jeanne pour ne pas souffrir d'un regard réprobateur.Et elle avait réussi.
Tout en machant son pain,le petite fille se mit à chercher quelque chose du regard sur la table,qui semblait manquer.Elle aurait bien fait descendre son repas avec un peu de lait,mais n'osait pas en faire la demande.Son esprit se torturait intérieurement entre la soif,et la timidité paradoxale qui l'empêchait d'en faire la demande
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SanAntonio d'Appérault
Châtelain
avatar

Nombre de messages : 1064
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 08/11/2005

Feuille de personnage
Rôle meldois: Seigneur Châtelain
Age: 56

MessageSujet: Re: Arrivée des plus incongrues   Lun 14 Jan - 13:47

Surpris. Le mot n'était pas de trop pour signifier l'état du châtelain lorsque la petite se leva pour venir se placer à ses côtés et lui murmurer quelques mots. Des mots gentils, réconfortants, même s'ils ne correspondaient pas totalement à ce qu'il avait voulut signifier juste avant. L'insouciance et la jeunesse de la petite avait manqué depuis longtemps, à la résidence du vicomte. C'était peut être celà qui lui avait le plus manqué, depuis des années. Un peu de fraîcheur. Il la regarda retourner à sa place. Elle avait sans doute agit à l'instinct, oubliant un peu les convenances. Celà n'était pas génant, ici, devant lui. Celà le serait plus si un jour elle se trouvait à une reception plus officielle. Il pourrait bien occuper ses journées avec quelques leçons de rattrapage, si le temps ne permettait pas de sortir des murs de la ville, ce qui semblait se mettre en place. Il soupira, avant de répondre.

- Tu sera toujours la bienvenue ici, avec ta mère, si elle le peut, et ce quelle que soit la saison...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inapperaultspero.forumactif.com
Onaël
Famille
avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Arrivée des plus incongrues   Ven 18 Jan - 14:25

Onaël adressa un sourire a son hôte,pour le remercier de ses mots et termina son repas,rassurée de ne pas l'avoir froisser.
La tête de la petite fille etait rempli de questions a son égard,mais les picotements qu'elle commencait a ressentir dans ses yeux,lui fit prendre la decision de les poser plus tard.
Tentant de dissimuler maldroitement un baillement derriere sa main,Onaël baissa les yeux en rougissant.La fatigue l'emportait sur ses cours de bienseance.Si sa mère avait apercu son geste,elle l'aurait réprimandé du regard comme elle le faisait si bien.

Apres un temps d'hésitation,elle osa relever le regard pour le poser sur le Vicomte.Ce geste n'avait pas du passer inapercu,et elle decida donc de le justifier,d'une petite voix genée

Pardonnez moi,Messire,mais le voyage fut lassant.Je vous remercie pour ce repas,c'etait delicieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SanAntonio d'Appérault
Châtelain
avatar

Nombre de messages : 1064
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 08/11/2005

Feuille de personnage
Rôle meldois: Seigneur Châtelain
Age: 56

MessageSujet: Re: Arrivée des plus incongrues   Ven 25 Jan - 15:09

La petite finit son repas. Le châtelain, pendant ce temps, grignotta légèrement, plus pour ne pas laisser la petite seule à table que pour vraiment se sustenter. Elle termina le sien, et s'adressa de nouveau à lui. Voyage fatiguant. Ce n'était peut être pas la véritable raison. Après tout, elle ne le connaissait que peu. Que pouvait-elle bien penser de lui ? Son ton, l'expression de son visage, n'étaient guère des signes rassurants pour une petite fille, bien qu'au fond de lui il eut beaucoup d'affection pour ele, bien que la connaissant peu. Il faudrait aux deux un peu de temps pour s'habituer l'un à l'autre. Il se leva donc, et invita la petite à le suivre.

- Et bien, jeune demoiselle, je vais te mener à tes appartements. Tu y sera bien, je pense. Les domestiques ne seront guère loin de toi, si d'aventure tu as besoin de quelque chose. Il faudra aussi que je te présente dame Sevria, celle qui gère en mon nom toute la maison. Tu semble fatiguée, tu pourra donc y prendre un peu de repos. Je passerai te vir pour l'heure du repas, celà te sied-il ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inapperaultspero.forumactif.com
Onaël
Famille
avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Arrivée des plus incongrues   Lun 4 Fév - 22:42

Onaël acquiessa vivement d'un signe de tête,a la proposition du Vicomte.Ses appartements,voila une chose qui l'intriguait.Vu la batisse,ils seraient sans doute plus grand que ceux e Chailly a n'en pas douter.

Alors qu'elle emboitait le pas de SanAntonio,elle hésita un court instant a lui poser laquestion qui lui bruler les levres.Une Dame gerait ce lieu,en son nom.Elle ne savait pas cela faisable mis a part,pour une épouse.Tant pis,elle avait beau se mordre la levre,la question restait en suspend dans son esprit


Vicomte?Vous avez parlé d'une Dame qui gerait le Domaine?
Genée par sa question,et le sous entendu qu'elle laissait,elle baissa les yeux pour regarder ses pieds marcher sur le dallage,et reprit l'air de rien,continuant sur un autre sujet qu'il avait lancé

Je serais contente de vous voir a l'heure du repas.

La petite fille regardait maintenant les murs,et les tentures d'un air emerveillé.La hauteur des plafonds,les gros murs,elle avait bien vu rapidement le chateau de Montmirail,mais elle vivrait quelques temps dans celui là,contrairement au chateau du Baron.
Elle suivait ainsi le Vicomte,admirant le tout,se régalant déjà des aventures qui pourraient l'attendre ici.C'est qu'il devait y en avoir des choses a voir en ces lieux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SanAntonio d'Appérault
Châtelain
avatar

Nombre de messages : 1064
Localisation : Meaux
Date d'inscription : 08/11/2005

Feuille de personnage
Rôle meldois: Seigneur Châtelain
Age: 56

MessageSujet: Re: Arrivée des plus incongrues   Mar 5 Fév - 15:16

Le châtelain mena sa petite flle jusqu'au donjon, puis commença à grimper les marches qui menait au dernier étage, l'appartement réservé traditionnellement aux enfants du châtelain. Pendant qu'ils marchaient, de nouvelles questions de la petite se posèrent. Elle commençait à s'habituer à lui, visiblement. L'enfant avait adopté le patriarche.

- En effet, j'ai dit celà. Mon épouse nous a quitté. Mais, avant celà, ma maison meldoise n'avait guère eut l'occasion d'avoir de personnes pour la gérer. J'ai été absent un bon moment moi aussi. Or, si une noble maison a besoin d'un seigneur, pour la défendre notamment, elle a aussi besoin d'une dame, pour veiller sur la mesnie, un peu comme une mère avec ses enfants. gérer le domaine est traditionnellement, sauf parmi la nouvelle caste de bourgeois anoblis pour quelques temps de gestion de province, l'épouse du seigneur. Or, d'épouse, je n'en ai plus, mais ma maison a besoin d'une 'mère'. C'est le rôle dévolu à dame Sevria, en qui j'ai grande confiance. Certaines mentalités nouvelles pourraient trouver celà bizarre, mais je n'y vois aucun souci. L'un de mes devoirs est de veiller sur ma maison, et je tâche de le remplir...

Ils étaient arrivés devant les appartements en question. Le vicomte ouvrit lui même la porte, laissa entrer la demoiselle, et referma, empêchant la chaleur de la pièce de se répendre dans els couloirs.

- Et bien, te voici chez toi, ou presque. Si t as besoin, fais appeler un domestique. Je te souhaite de bien te reposer, et te verrai donc ce soir.

Il hésita encore un instant, voulant s'assurer qu'il ne lui manquait rien dont elle eut besoin avant de repartir. Rejoindre son chambellan, peut être, et évoquer les quelques changements qui auraient lieu les jours à venir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inapperaultspero.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arrivée des plus incongrues   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arrivée des plus incongrues
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RP]L'arrivée
» Arrivée précipitée
» Question sur l'équipement eau arrivée au niveau 11X
» l'arrivée des prophete charnel
» [Comics] VF des BD Bionicle : L'arrivée des Kali N°10

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine d'Appérault (branche cadette d'Offémont) :: Vicomté de Meaux :: Le château de Brie :: La basse cour-
Sauter vers: